Vulnérabilité , santé mentale et citoyenneté

mardi 8 mars ,20h30, Amphi Tocqueville, université de  Caen.

Notre cycle de conférences-débat se poursuit ; il met en discussion la question de la vulnérabilité par rapport aux régimes politiques, aux sociétés et aux personnes. C’est la citoyenneté de personnes vulnérables et assignées à une catégorisation sociale et médicale qui fera l’objet de notre attention et de l’intervention de Claude Deutsch :
« Vulnérabilité, santé mentale et citoyenneté »
Notre invité est connu des Caennais pour avoir fondé et dirigé le foyer Léone Richet. Il est, en outre, docteur en psychologie, ancien président de santé mentale Europe (SME/MHE) et co-fondateur de l’association Advocacy France. Auteur de nombreux articles, il a notamment écrit avec Martine Dutoit  Usagers de la psychiatrie, de la disqualification à la dignité (Toulouse, Érès 2001). Ses recherches portent aujourd’hui sur l’empowerment (capacité d’agir) dans le domaine de la santé mentale.

Riche de ce parcours, Claude  Deutsch articulera sa longue expérience avec la réflexion philosophique  .    Il  nous montrera l’intérêt à penser  la citoyenneté du point de  vue de la « Santé mentale » plutôt que de celui de la maladie mentale. Cette perspective donne, en effet, tout son sens à la lutte pour la citoyenneté des personnes en situation de souffrance psychique. Elle peut aussi revivifier la signification de cette lutte pour les autres .

« Fragilité des démocraties à l’épreuve du terrorisme »

conférence-débat avec Michel Terestchenko , mardi 19 janvier à 20h30, amphi Tocqueville,université de Caen . Michel Terestchenko est spécialiste de philosophie morale et politique , Maître de conférences à l’Université de Reims et à l’IEP d’Aix-en-Provence.Il est l’auteur de nombreux ouvrages parmi lesquels :

Un si fragile vernis d’humanité (réédition La Découverte Poche 2007)

Du bon usage de la torture ou comment les démocraties justifient l’injustifiable (La Découverte 2008

L’Ere des Ténèbres (Le Bord de l’Eau, La Bibliothèque du MAUSS 2015) . Dans ce dernier, il démontre comment  « la guerre sainte » que mènent les djihadistes peut conduire nos démocraties à se défendre en déployant des mesures en contradiction avec leurs principes , au mépris du droit et de leurs libertés fondamentales.

Quelques réflexions en lien avec la conférence de M.Terestchenko :  » Fragilité de la démocratie et surenchère sécuritaire : autour de l’idée de gouvernement chez Montesquieu. » par Carole Dornier . Cliquez sur Michel TerestchenkoMontesquieu

conférence gratuite et ouverte à tous.voir l’affiche(Tereschenko A4 [Mode de compatibilité])

 

cycle de conférences 2015-2016 : vulnérabilité, citoyenneté et démocratie

Mis en avant

Première conférence-débat le lundi 7 décembre à 20h30 à l’amphi Tocqueville, Université de Caen. Invité : Michel Agier  , anthropologue, directeur de recherches à L’Institut de la Recherche pour le Développement, directeur d’études à l’EHESS.

« La citoyenneté des Sans-Etat. Hier , aujourd’hui , demain »..

Ces dernières années, le thème de la vulnérabilité s’est imposé dans la réflexion philosophique, la pensée politique et les sciences sociales. La prise en compte de nos vulnérabilités, individuelles et collectives, interroge aujourd’hui les conditions de la citoyenneté et l’avenir de la démocratie.

Individuellement, accéder à la citoyenneté signifie pour la personne de pouvoir exercer ses droits et ses devoirs communs et d’en porter la responsabilité. Or, pour une personne vulnérable, cette charge est difficile à assumer. Vis-à-vis de l’idéal d’universalité de la citoyenneté, toute catégorie de personnes constituée autour du stigmate d’une déficience ou d’une faiblesse risque de se sentir reléguée à une forme de citoyenneté « au rabais ». Les vulnérabilités constitutives de ces différents groupes peuvent, alors, apparaître comme des obstacles au droit de chacun d’exercer sa citoyenneté.
Collectivement, les maux qui affectent nos sociétés et le monde dans son ensemble, nous révèlent nos vulnérabilités partagées, à commencer par celles de la démocratie. Les menaces qui pèsent sur nos sociétés ne viennent pas seulement des attaques extérieures dont les régimes démocratiques doivent se défendre (par exemple le terrorisme) ; mais elles proviennent également de certaines réponses intérieures légitimées en apparence par ces attaques, mais en réalité contradictoires avec nos valeurs.

Démosthène vous invite donc au débat et à la réflexion sur les deux faces conjointes de notre vulnérabilité citoyenne individuelle et démocratique collective. Nous vous proposerons une première conférence de présentation générale de ce problème que nous déclinerons ensuite en l’étudiant, d’une part à propos du droit d’asile et du handicap et d’autre part, à travers les différentes faiblesses et contradictions de nos démocraties.

-Conférence-débat avec Michel Terestchenko le 17 janvier 2016 : en lien avec cette conférence, quelques réflexions  : Fragilité de la démocratie et surenchère sécuritaire : autour de l’idée de corruption du gouvernement chez Montesquieu  .(C.Dornier) cliquez surMichel TerestchenkoMontesquieu