« Visages défendus »

Mis en avant

avec l’atelier prison : mardi 16 mai, 20h, au Café des Images : soirée-débat autour du nouveau film de Catherine Réchard  ‘Visages Défendus’ , en présence de la réalisatrice. Celle-ci a réalisé le film ‘Le Déménagement’ en 2015.

Le film aborde la sortie de prison au travers du prisme de notre perception des personnes détenues. Il s’interroge avec les personnages sur les effets au moment de reprendre place dans la société, de la représentation fantasmée qu’en donne l’institution. L’enjeu du film est de cerner son impact quand vient le moment pour les anciens prisonniers de retrouver – ou de trouver – une place dans la société.
Quelle est la part du regard de l’autre dans la dite réinsertion ? En quoi ces visages occultés seraient-ils subversifs  ? 

Ligne ferroviaire Nouvelle Paris-Normandie

Mis en avant

     Samedi 13 mai de 14h à 16h au Dôme. 3, esplanade Stéphane Hessel (sur la Presqu’île), dans le cadre des Samedis de la Presqu’île :

   “ La L N P N, Ligne ferroviaire nouvelle Paris- Normandie : une réponse aux besoins et aux usages des citoyens ? “
 Intervenant :
– Pascal MABIRE, chef de mission LNPN pour la Normandie à SNCF Réseau
En présence d’Antoine Frémont, géographe Directeur adjoint à l’ I F S T T A R, Institut Français sciences et technologies sur les transports, l’aménagement et les réseaux
et François Philizot, Préfet Délégué à la Vallée d

L’islam et la vérité religieuse

Mis en avant

jeudi 27 avril à 20h30, amphi Tocqueville. Caen. Conférence-débat avec  Philippe Quesne, ancien élève de l’ENS -rue d’Ulm, agrégé et docteur en philosophie. Auteur de  La philosophie du Coran , 2007 , et de Réponses orientales aux questions de la philosophie occidentale, 2009.

« L’islam et la vérité religieuse ».  demosthe-avril2017(1)

Lors de cette rencontre, Philippe Quesne, nous proposera une réflexion sur les questions suivantes :

« L’islam adresse à l’Occident un véritable défi théologique et politique. Il lui est vital de dire la vérité de ce en quoi un musulman doit croire pour le salut de son âme, là où les autres monothéismes semblent avoir adopté sur ce point une attitude sceptique. De plus, l’urgence semble pour l’Europe de convaincre les musulmans que leur religion est soluble dans la laïcité. Or il est douteux qu’une religion qui se définit par un Dieu unique et par le contenu fortement politique de son message puisse accepter une autre, voire deux politiques. C’est donc bien une question adressée à notre héritage religieux ou laïque qui est formulée dans l’islam et par sa présence dans notre société plus qu’une plus qu’une question sur sa conformité avec nos ‘valeurs’ ou avec notre ‘culture chrétienne’ ».